Retour à la page d'accueil

*.- INTRODUCTION.

Devant la montée des sectes et la division qui se propage au cœur même des églises locales, Dieu a suscité quelqu'un qui ait le courage d'avertir le Peuple de Dieu sur ce qui se passe dans ces temps-ci. Je ne suis qu'un simple disciple qui se met aux pieds du Seigneur sans chercher "des poux dans la tête" ni condamner quiconque... Je sais que le diable va faire tout ce qu'il pourra pour éviter que ce fascicule ne tombe dans des cœurs bien disposés, mais je sais et je crois que Jésus Christ, mon Maître et mon Ami, l'a vaincu quand Il a été «délivrer les esprits en prison» à la Croix. J'ai confié ma vie à Celui qui a l'Autorité suprême et Il a le pouvoir de faire parvenir ce fascicule là où personne n'a pu aller ! Je «jette mon pain à la surface des eaux» en sachant très bien «qu'avec le temps je le retrouverai»... (Ecclésiaste 11,1.)

Je cite dans ce fascicule beaucoup de versets bibliques, tout en ne sachant pas toujours où ils se trouvent. Mais mon Maître citait les Ecritures sans y ajouter de références, car Son Père L'avait instruit, bien avant que les hommes ne s'y intéressent... Que ce fascicule n'ait pas été confié à des associations humaines ni à des maisons d'édition littéraires est un choix délibéré ! Mon Maître M'a dit à ce sujet:
«Vous l'avez reçu gratuitement, donnez-le gratuitement !» (Matthieu 10, 8b.)
Alors, en profiter pour m'enrichir, en "gangrenant" l'enseignement de Christ par des passions toutes humaines ? Non, merci ! Laissons ça à ceux que Dieu a appelés à vivre de leurs publications, moi j'ai assez pour ma nourriture et mes vêtements, ainsi que pour ma famille, merci Seigneur !

«Mais Dieu a choisi les choses folles de ce monde, pour rendre confuses les sages ; et Dieu a choisi les choses faibles de ce monde, pour rendre confuses les fortes ; Et Dieu a choisi les choses viles de ce monde, et les méprisées, même celles qui ne sont point, pour abolir celles qui sont. Afin que nulle chair ne se glorifie devant lui.» (1 Corinthiens 1, 27-29.)

«Mais le Seigneur m'a dit : ma grâce te suffit: car ma vertu manifeste sa force dans l'infirmité. Je me glorifierai donc très volontiers plutôt dans mes infirmités ; afin que la vertu de Christ habite en moi. Et à cause de cela je prends plaisir dans les infirmités, dans les injures, dans les nécessités, dans les persécutions, et dans les angoisses pour Christ : car quand je suis faible, c'est alors que je suis fort.» (2 Corinthiens 12, 9-10.)

Des passages de ce fascicule pourraient choquer des idées reçues, si longtemps pratiquées. D'autres encore pourront être durs, voire intransigeants. Que le lecteur me pardonne, et, avant qu'il ne me condamne pour "l'avoir dérangé dans son bien-penser", qu'il sache que Mon Maître a été beaucoup plus dur avec les pharisiens et même avec des disciples qui, L'ayant entendu parler au sujet «de manger Son corps et boire Son sang», ont déclaré que «ces paroles sont dures : qui peut l'ouïr ?» (Jean 6, 51- 59.)
Alors, au Nom de Jésus Christ, bonne lecture aux frères en Christ qui recevront cette étude...

L'ASSEMBLÉE DE DIEU.


Nous allons étudier ce vaste sujet, mal compris en général et très controversé.
Il faut que je précise, ici, une chose que je considère comme essentielle dans cette étude: JE N'AI AUCUNE OPINION PERSONNELLE !!! C'est Dieu qui parle et non moi. A ce sujet, de nombreuses références bibliques vont être citées dans cette étude, car elles sont absolument essentielles, et, sans elles, nous ne pourrons pas savoir ce que Dieu dit. Ces références sont tirées de la version Martin de 1744.
Le premier verset que Dieu m'a donné est :
«Et je te dis aussi, que tu es Pierre, et sur cette pierre j'édifierai mon Église; et les portes de l'enfer ne prévaudront point contre elle.» (Matthieu 16, 18.)

Dieu m'a souligné ces quatre mots essentiels:
«J'édifierai Mon Église» ou «Je bâtirai Mon Assemblée» (Darby)

À ce sujet, j'aurais une chose à préciser. Jésus-Christ a dit ces paroles alors qu'Il n'était pas encore mort sur la croix et encore moins ressuscité. Ce fait de bâtir Son Assemblée ne peut donc s'appuyer que sur Sa mort et Sa résurrection ! Sinon, il n'est pas question qu'Il bâtisse l'Église sur Son apparence humaine, ni même sur sa prestance en tant qu'homme, pourtant sans péché ! Donc, en ce moment même, alors que notre Sauveur est à côté du Père, à Sa droite, en position d'autorité, Il bâtit toujours l'Église et Il n'en rend compte à personne. Et surtout, Il ne délègue à personne le fait de bâtir Son Église car les hommes qui prétendent vouloir bâtir avec le Seigneur ne sont pas morts et ressuscités, eux !
C'est pourquoi il est important que nous sachions de quoi (et de Qui !) nous nous approchons, quand nous nous repentons et que nous nous donnons à Christ : nous ne nous approchons pas d'une quelconque organisation humaine, préparée et conduite par un chef humain, si influent soit-il. Nous nous approchons de Dieu, le Créateur, ni plus ni moins (Hébreux 12, 18-24) ! Prenez bien garde à la mise en garde énoncée plus loin et méditez-la bien :
«Prenez garde de ne mépriser point celui qui vous parle; car si ceux qui méprisaient celui qui leur parlait sur la terre, ne sont point échappés, nous serons punis beaucoup plus, si nous nous détournons de celui qui parle des Cieux; Duquel la voix ébranla alors la terre, mais à l'égard du temps présent, il a fait cette promesse, disant: j'ébranlerai encore une fois non seulement la terre, mais aussi le Ciel. Or ce mot, encore une fois, signifie l'abolition des choses muables, comme ayant été faites de main, afin que celles qui sont immuables demeurent; C'est pourquoi saisissant le Royaume qui ne peut point être ébranlé, retenons la grâce par laquelle nous servions Dieu, en sorte que nous lui soyons agréables avec respect et avec crainte, Car aussi notre Dieu est un feu consumant.» (Hébreux 12, 25-29) !
Tout de suite, ce deuxième mot "ÉDIFIERAI" ou "BÂTIRAI" me fait penser à un homme célèbre de l'Ancien Testament, celui-là même qui a fait sortir son peuple d'Egypte en l'arrachant de la main de Pharaon : Moïse!
Cet homme a été conduit par Dieu à construire un Tabernacle pour amener le peuple d'Israël à pouvoir constater la présence de Dieu au milieu de lui. Ensuite, Dieu m'amène à comparer le ministère de Moïse à celui que Jésus Christ, Son Fils exerce toujours aujourd'hui :
«Car tout souverain Sacrificateur est ordonné pour offrir des dons et des sacrifices, c’est pourquoi il est nécessaire que celui-ci aussi (Jésus) ait eu quelque chose pour offrir.»(Hébreux 8,3.)
«Mais Christ étant venu pour être le souverain Sacrificateur des biens à venir, par un plus excellent et plus parfait tabernacle, qui n'est pas un tabernacle fait de main, c'est-à-dire, qui soit de cette structure, il est entré une fois dans les lieux Saints avec son propre sang, et non avec le sang des veaux ou des boucs, après avoir obtenu une rédemption éternelle....» (Hébreux 9, 11-12 ss)
« Car après que Moïse eut récité à tout le peuple tous les commandements selon la Loi, ayant pris le sang des veaux et des boucs, avec de l'eau et de la laine teinte en pourpre, et de l'hysope, il en fit aspersion sur le Livre, et sur tout le peuple; En disant: "C'est ici le sang du Testament, lequel Dieu vous a ordonné d'observer."» (Esaïe 24, 8.).
«Il fit aussi aspersion du sang sur le Tabernacle, et sur tous les vaisseaux du service. Et presque toutes choses selon la Loi sont purifiées par le sang; et sans effusion de sang il ne se fait point de rémission. Il a donc fallu que les choses qui représentaient celles qui sont aux cieux, fussent purifiées par de telles choses, mais que les célestes le soient par des sacrifices plus excellents que ceux-là.»(Hébreux 9, 19-23.)

(Sic...) Ce qui m'amène à parler ici du Tabernacle dit "de Moïse", et d'en tirer tout ce que Dieu pourrait nous en dire aujourd'hui au sujet de Son Assemblée... Pour cela, il faut faire un saut dans l'Ancien Testament, afin de savoir : Exode 25 à 31 : Ordres de Dieu à Moïse pour la construction du Tabernacle, et Exode 35 à 40, 6 : construction du Tabernacle selon tout ce que Dieu a dit à Moïse.
L'examen détaillé de ces passages m'a enseigné une chose : Comme Dieu a ordonné à Moïse de «faire selon le modèle qui lui a été montré sur la montagne», ainsi Dieu montre à Jésus Christ la façon de bâtir Son Assemblée afin de la présenter à Dieu, à la fin des temps, «comme une vierge pure» !

Tout d'abord, une importante leçon est à tirer de ces passages : comme Moïse a exécuté dans les moindres détails tout ce que Dieu lui avait ordonné et s'est occupé de tout, ainsi Jésus obéit aux ordres de Dieu pour la construction de Son Assemblée, et, détail dérangeant, s'occupe de tout, y compris de la partie visible de l'Assemblée : l'assemblée locale. (Ça va en déranger plus d'un, car les missionnaires de "tout poil et de tout plumage", qui aiment à s'occuper des chrétiens qu'ils ont amenés au Seigneur au lieu de les laisser faire et de nommer des anciens locaux, ne vont pas aimer du tout ce genre de message...)
Je vais tenter d'expliquer cela par une comparaison : Avez-vous vu un commerçant agencer sa boutique ? Il fait ce qu'il veut, n'est-ce pas ??? Qui est celui d'entre ses clients qui va oser faire une remarque sur l'agencement de sa vitrine ? Ainsi, Jésus, qui bâtit Son Assemblée sur ordre de Dieu et qui fait et exécute "comme le modèle qui a été montré sur la montagne" ne souhaite surtout pas que l'homme Lui fasse une remarque quelconque, ni, ce qui est plus grave, ne bâtisse à Sa place une assemblée tellement dénaturée, où personne ne se reconnaît et où aucun membre n'est libre !!! (Églises dénominationnelles, sectes et déviances sectaires...)

1.- L'ASSEMBLÉE DANS LE MONDE.

Normalement, quand il faut représenter par un modèle réduit tout ou partie d'un ouvrage avant de le construire, les ingénieurs et concepteurs s'attachent à traduire le plus fidèlement possible le plus de caractéristiques permettant, à partir du dit modèle, d'en extrapoler les propriétés et de pouvoir y apporter des corrections avant la réalisation grandeur nature, n'est-ce pas ? Ainsi Christ, quand Il s'est occupé de l'assemblée locale, a dû agir pour que les incroyants, quand ils regardent le "modèle réduit" à... une localité, voient l'Assemblée Universelle dans toute sa plénitude !!! (Ainsi en a-t-il été quand, à Jérusalem, «le peuple les louait hautement, mais personne n'osait se joindre à eux.» Quand ils ont vu la Sainteté du Dieu qui régnait sur les chrétiens, ils ont alors été éblouis par la pureté du modèle !!!)

La nature que Dieu a créé nous fournit plusieurs exemples de choses apparentes qui révèlent des choses cachées beaucoup plus importantes. J'en citerai une seule : un iceberg...
C'est un énorme glaçon d'un volume et d'une masse impressionnants, qui flotte nonchalamment à la surface de la mer et dont la glace est si pure qu'elle pourrait être bue sans traitement et sans rendre malade quiconque en boit... Mais comment fait-on pour connaître la nature de la glace de la partie immergée, située souvent à des profondeurs inaccessibles aux engins de plongée les plus modernes ?... Tout simplement en montant dessus et en y prélevant des échantillons, puisque, d'une part la glace apparente est de même nature que la glace immergée et d'autre part l'iceberg se retourne souvent en fondant !

Ainsi en est-il de l'Assemblée de Dieu. Pour en apprécier toute la quintessence de la sainteté et de la pureté de Son Illustre Chef, il faut pouvoir en "goûter" un peu en considérant... l'assemblée locale qui est la partie émergée de l'iceberg. Mais comme la partie émergée ne peut pas flotter sans le concours de la partie immergée, l'assemblée locale n'est pas viable sans l'Assemblée Universelle, qui lui permet de... "flotter" ! D'autre part, imaginons un instant qu'on puisse couper la partie émergée au ras de la surface de la mer et la glisser pour la jeter dans l'eau... Immédiatement, la partie immergée remonterait de plusieurs dizaines de mètres pour se stabiliser en présentant une autre partie émergée !!!

Ainsi l'Assemblée Universelle ne peut pas être séparée de l'assemblée locale qui la représente sur la terre ! Et l'assemblée locale n'est pas viable sans l'Assemblée Universelle qui est en quelque sorte sa "racine"... Quand bien même l'ennemi (Satan) voudrait corrompre et anéantir l'assemblée locale, Dieu susciterait immédiatement une autre assemblée locale pour que les incroyants n'aient aucune excuse et ne puissent pas penser qu'ils n'ont pas vu ou entendu le Royaume de Dieu !!! Mais cette assemblée locale, quels éléments la composent ?
«Paul et Timothée, Serviteurs de Jésus-Christ, à tous les Saints en Jésus-Christ qui sont à Philippes, avec les Evêques et les Diacres.» (Philippiens 1, 1.)

(Sic...) L' assemblée d'une ville est ainsi composée. Il n'est nullement question ici de "pasteur" (souvent un missionnaire qui reste pour s'occuper des chrétiens à la place du Saint-Esprit...), ni d'un "surintendant des Assemblées de Dieu", etc..., mais de ce que le Saint-Esprit dit ici par Paul. Rien d'autre !
Voici un petit schéma qui va clarifier les choses :

Nous voyons que l'homme, hélas, a rajouté à cette organisation parfaite bien des choses inutiles. Voyons lesquelles :

(En gras, ce qui correspond à Ph. 1, 1 que je viens de citer.)

Nous voyons donc ici que l'homme, même converti, n'est absolument pas capable d'apprécier les choses spirituelles par lui-même ! Il lui faut se référer aux Ecritures et ne pas essayer par lui-même !!! Nous voyons hélas les tristes résultats de cette rébellion : des sectes destructrices prolifèrent parce que les chrétiens qui devraient proclamer la vérité autour d'eux sont ignorants !!!
Mais Dieu, qui est dans les cieux, a l'Autorité Suprême qui Lui confère un droit inaliénable sur toute Sa création ! Il veut sauver l'homme, mais, étant donné qu'Il nous a donné entière liberté d'action, Il ne nous obligera en rien... Seulement, si nous choisissons de Lui obéir en toute connaissance de cause, Il en prendra acte et interviendra dans tout ce qui Le concerne. Car Il dit :
«Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et mes voies ne sont pas vos voies, dit l'Eternel. Mais autant que les cieux sont élevés par-dessus la terre, autant mes voies sont élevées par-dessus vos voies; et mes pensées, par-dessus vos pensées.» (Esaïe 55, 8-9.)

Comme Son Assemblée Le concerne et si nous acceptons Son Plan parfait pour nos vies, pourquoi ne Lui obéissons-nous pas en Le laissant faire ce qui est à Lui, sans interférer dans Ses actes ??? N'oublions pas que «nous avons été rachetés à [un grand] prix.» et «Nous ne sommes plus à nous-mêmes.» (1 Corinthiens 6, 19.)

Un autre passage me confirme, s'il en est encore besoin, que c'est Dieu et Lui Seul qui s'occupe de tout ce qui regarde Son Assemblée, y compris Sa représentation terrestre : l'assemblée locale :
«Car vous n'êtes point venus à une montagne qui se puisse toucher à la main, ni au feu brûlant, ni au tourbillon, ni à l'obscurité, ni à la tempête, Ni au retentissement de la trompette, ni à la voix des paroles, au sujet de laquelle, ceux qui l'entendaient prièrent que la parole ne leur fût plus adressée ; Car ils ne pouvaient soutenir ce qui était ordonné, savoir, Si même une bête touche la montagne, elle sera lapidée, ou percée d'un dard. Et Moïse, tant était terrible ce qui paraissait, dit : Je suis épouvanté et j'en tremble tout. Mais vous êtes venus à la montagne de Sion, et à la Cité du Dieu vivant, à la Jérusalem céleste, et aux milliers d'Anges, Et à l'assemblée et à l'Eglise des premiers nés qui sont écrits dans les Cieux, et à Dieu qui est le juge de tous, et aux esprits des justes sanctifiés; Et à Jésus, le Médiateur de la nouvelle alliance, et au sang de l'aspersion, qui prononce de meilleures choses que celui d'Abel.» (Hébreux 12, 18-24.)

Au fait; que peut-on comparer à une montagne qu'on peut toucher ?... Ou au feu brûlant ?... Ou à toutes ces manifestations de la puissance de Dieu, mais où Dieu n'était pas présent ?
Tout simplement la "patte" de l'homme, et ce même dans l'Assemblée de Dieu !

Mais souvenez-vous de ce que Dieu m'a donné au début de cette étude ? «J'ÉDIFIERAI MON ÉGLISE» !!! C'est pourtant limpide, non ??? (Et il y en a qui, après ça oseront encore dire le contraire !!!) Et, en plus, j'ai souligné qu'Il s'occupe de TOUT ! Vraiment tout, même du plus petit détail. Et je vais encore souligner une chose, pour "clore le bec" à ceux qui oseraient encore contester : Jésus est plus parfait que Moïse, d'accord ? Bien. Alors, si Dieu a ordonné à Moïse de construire quelque chose qui n'était pas parfait, qui n'allait pas durer... Eh bien pourquoi L'a-t-Il fait, alors ???
C'est tout simplement pour nous laisser un exemple de ce que Jésus ferait quand Son temps serait venu !!! Malgré ça, l'homme préfère encore faire des choses, en empêchant Dieu de faire les Siennes !!! Alors, que fait l'homme, poussé par l'ennemi pour contrecarrer ce fait ?

La Bible répond, une fois de plus :
«Car, mes frères, il m’a été dit de vous par ceux qui sont de chez Chloé, qu’il y a des dissensions parmi vous. Voici donc ce que je dis, c’est que chacun de vous dit : pour moi, je suis de Paul ; et moi je suis d’Apollos ; et moi, de Céphas ; et moi, de Christ. Christ est-il divisé ? Paul a-t-il été crucifié pour vous ? ou avez-vous été baptisés au nom de Paul ?» (1Corinthiens 1, 11-13.)
Suivons bien le raisonnement de Paul !!! Dans ces versets, Paul reproche les Corinthiens de faire des hommes qui les ont évangélisés des idoles. En effet, ces chrétiens étaient prêts à se raccrocher à l'apparence des apôtres (y compris Christ !), plutôt qu'à la Seigneurie de Christ ! Ces trois hommes ont conduit les chrétiens de Corinthe à Christ !!! Non à eux-mêmes ! Ni à ce qu'ils représentaient charnellement...

ATTENTION: Un apôtre ou un missionnaire, une fois qu'il a évangélisé les chrétiens, ne doit pas les re-séparer de Christ, mais les conduire à Lui. A PERSONNE D'AUTRE !!! (Et pourtant ce que je vois me fait fortement penser que c'est le contraire qui s'est produit...) Des gens amenés à croire en Christ et se déclarant "de Paul" sont aussi à Christ !!! Donc, pour ceux qui se déclarent "d'Untel" les autres, qui se déclarent "de l'Autretel" sont organes ou membres d'un même Corps, qui est Christ... Ils travaillent différemment, ne pensent pas comme les autres,... et même, suprême humiliation, se permettent de ne pas interpréter la Bible comme les autres !!! Mais ils sont aussi à CHRIST !!! (Et ça, ça fait "fulminer" plus d'un "pasteur" ce que Dieu dit là...)
Mais... voyez-vous, dans ce monde, nous vivons ces temps-ci dans la confusion la plus totale... Beaucoup de missionnaires et d'"apôtres" (le plus souvent envoyés par eux-mêmes) bâtissent des "églises" qui se font ouvertement la guerre les unes les autres, tout en parlant de Christ !!! Et personne ne se comprend... Mais "confusion" en hébreu ancien, se traduit par... BABEL, non ??? Tiens, tiens... Mais ça me rappelle un passage de la Bible, ça... Cherchons un peu...

Ah oui :
«Alors toute la terre avait un même langage, et une même parole. Mais il arriva qu'étant partis d'Orient, ils trouvèrent une campagne au pays de Sinhar, où ils habitèrent. Et ils se dirent l'un à l'autre : Or ça, faisons des briques, et les cuisons très bien au feu. Ils eurent donc des briques au lieu de pierres, et le bitume leur fut au lieu de mortier. Puis ils dirent : Or ça, bâtissons-nous une ville, et une tour de laquelle le sommet soit jusqu'aux cieux ; et acquérons-nous de la réputation, de peur que nous ne soyons dispersés sur toute la terre. Alors l'Eternel descendit pour voir la ville et la tour que les fils des hommes bâtissaient. Et l'Eternel dit : Voici, ce n'est qu'un seul et même peuple, ils ont un même langage, et ils commencent à travailler ; et maintenant rien ne les empêchera d'exécuter ce qu'ils ont projeté. Or ça, descendons, et confondons là leur langage, afin qu'ils n'entendent point le langage l'un de l'autre. Ainsi l'Eternel les dispersa de là par toute la terre, et ils cessèrent de bâtir la ville. C'est pourquoi son nom fut appelé Babel ; car l'Eternel y confondit le langage de toute la terre, et de là il les dispersa sur toute la terre.» (Genèse 11, 1-9.)

(...) Voyons ce que Dieu veut nous dire aujourd'hui en ce qui concerne nos églises dénominationnelles...
Aujourd'hui, beaucoup de "missionnaires" restent et s'occupent des chrétiens qu'ils ont amenés à Christ, en voulant les protéger des influences extérieures,... et en prenant la place du Saint-Esprit, comme si le Seigneur de Gloire n'était pas capable de mettre de l'ordre dans Sa Maison !... Tout occupés à cette tâche écrasante, ils n'entendent pas être "aidés", ni secondés par personne, se proclamant eux-mêmes chefs des assemblées ainsi créées, alors que Moïse lui-même a été secondé par 70 anciens sur le conseil de Jéthro, son beau-père, pour s'occuper du peuple d'Israël... De plus, non contents de ça, ils prélèvent un lourd tribut sur "leur" troupeau, (la "dîme"!) empêchant quiconque de faire ce que Dieu veut, puisqu'ils "tordent" très souvent les Ecritures à... leur avantage, empêchant presque les chrétiens de comprendre par eux-mêmes la Parole, et surtout, ne leur permettent que difficilement de s'assembler ailleurs que dans "leurs" salles!!! Du coup, quand un deuxième missionnaire, très souvent envoyé aussi par lui-même, arrive sur les lieux, soit ils essaient le "le mettre dans la confidence", soit ils le chassent de "leur" territoire, au grand dam des chrétiens présents... (Ça, je l'ai vu !!!)

Alors s'accomplit pour les chrétiens aussi cette parole, car ils n'arrivent pas à se comprendre, étant donné que les missionnaires ont très souvent expliqué la Parole de Dieu en y mêlant leur point de vue personnel et leur personnalité !!! Ce qui fait que l'incompréhension, voire l'hostilité se manifeste entre ces communautés ; et pourtant toutes ces "brebis" ont bien été amenées à... Christ !... Dieu, Lui Qui est dans les Cieux, "qui voit tout et entend tout", juge et discerne la forte envie des hommes "de Dieu" de "se faire un nom" !!! Il discerne aussi que ce nom que les hommes se font, le diable l'utilise pour diviser les chrétiens... Alors, Il confond le langage spirituel des "donneurs d'ordres", et c'est tout comme s'Il avait confondu les langues, car, tout en parlant la même langue, personne ne se comprend !... Ce texte de Genèse 11, 1-9 est donc ces temps-ci d'une brûlante actualité, et pourtant les faits qui y ont été décrits datent d'il y a plus de 4000 ans... (vers 2347 av. J.-C., pour être précis...)

Je vois aussi, avec Dieu, que cette division des assemblées n'est pas un bon témoignage de notre appartenance à Christ... En effet, en quel nom évangélisons-nous ? (...) Si c'est au Nom glorieux de Jésus, il nous faut se soumettre à «tout ce qu'Il a enseigné» ! Si c'est en notre nom propre, ou pire, au nom d'une organisation humaine, je ne vois vraiment pas comment nous osons «prendre le Nom de Dieu en vain» pour appeler des gens à «un faux Christ» !... (!)

2.- LA VARIÉTÉ DES RACHETÉS.

JJ'ai dit plus haut que l'assemblée locale est constituée de croyants. D'accord ? D'abord, définissons bien ce qu'est un croyant pour éviter bien des malentendus :
«Or pour ce qui regarde les dons spirituels, je ne veux point, mes frères, que vous en soyez ignorants. Vous savez que vous étiez Gentils, entraînés après les idoles muettes, selon que vous étiez menés. C’est pourquoi je vous fais savoir que nul homme parlant par l’Esprit de Dieu, ne dit que Jésus doit être rejeté ; et que nul ne peut dire que par le Saint-Esprit, que Jésus est le Seigneur.» (1Corinthiens 12, 1-3.)

Voilà le SEUL moyen de reconnaître à coup sûr qui appartient à Christ et qui n'y appartient pas... Tout autre moyen (appartenance à une association, à une église dénominationnelle ou à n'importe quel groupe) est secondaire, et même inutile, voire dangereux ! En effet, que m'importe de savoir si un frère en Christ appartient à tel "mouvement" ou à telle dénomination !?... Du moment qu'il appartient à Christ, il est MON FRÈRE !!! Et ce frère peut être très différent de moi : il peut être pauvre, malade, riche et en bonne santé, ou tout simplement faire une chose que je ne peux pas faire ou aller dans un endroit où je ne peux pas aller, ne pas faire une chose que je peux faire, ne pas aller dans un endroit où je peux aller, etc... Mais IL EST MON FRÈRE !!! Par contre, des missionnaires ou des "pasteurs-en-chef" voient d'un mauvais oeil ce que j'écris là... Car ce qui importe à leurs yeux, ce n'est pas que les gens soient amenés à Christ, mais ils se servent du beau et magnifique Nom de Jésus pour les «attirer à eux» !!! (et à tout ce qu'ils représentent) Ça, c'est la manifestation d'un mouvement sectaire, qui donne naissance aux sectes.

Paul, Apollos, Céphas ont tous les trois évangélisé Corinthe. Mais la Parole de Dieu me parle d'un quatrième évangéliste : JÉSUS CHRIST !!! Ils auraient pu former quatre dénominations différentes dans la même ville, mais Paul, rempli du Saint-Esprit les a très sévèrement repris dès qu'ils ont seulement émis l'idée de se diviser !!! Mais, trêve de bavardages, voyons un peu le bon côté de ce que les hommes ont pris comme prétexte pour diviser les chrétiens... Prenons quelques métiers qui existent en ce moment dans ce monde pour support à ce que Dieu dit :
Un terrassier. Un maçon. Un menuisier. Un charpentier. Un couvreur.
But: bâtir une maison et la mettre "hors d'eau".

Le terrassier va travailler à creuser les fondations, mais en ayant à l'idée le futur travail du maçon, qui va ensuite, dans les trous et les tranchées couler les poteaux et les semelles filantes. Il va ensuite monter les murs et laisser les ouvertures pour que le menuisier puisse y loger les bâtis de portes et fenêtres. Une fois les murs totalement montés, il va monter les pignons en ayant bien soin de laisser des scellements pour les pannes que le charpentier va mettre pour que le couvreur puisse y mettre les tuiles... Et dans l'assemblée ??? On devrait y prendre exemple !!! Plutôt que de se diviser en se disant : "Tu veux faire le boulot ? Alors, fais-le tout seul !", en ayant à l'idée que le "pauvre" ne va pas réussir, aidons-le, au contraire, en ayant bien à l'idée que son "boulot" peut influencer notre bien-être !!! Je crois que Dieu veut nous montrer là que le travail d'un frère, même imparfaitement réalisé, peut bien soulager le travail des autres, même si, en apparence, ce frère ne fait pas grand-chose ! Qui, en effet, pourrait faire ce travail en ayant l'air de ne rien faire, en ayant de ce fait une efficacité bien supérieure à d'autres ?

(...) Cela me rappelle une anecdote vécue :
Un jour, un frère ouvre un portail en bois, qui était un peu défraîchi. Ce faisant, il se plante une écharde dans la main. Il n'a pas pu être tranquille tant qu'il n'a pas cherché avec soin pour trouver une aiguille avec laquelle il lui fut très facile de retirer cette écharde de sa main !!!
(Sic...) Dans l'assemblée, il existe de tels frères ! Surtout, ne soyons pas indifférents envers eux, en pensant qu'ils ne feront jamais un gros travail !!! S'il nous arrive de "se planter une écharde dans la main" (en parlant de notre travail spirituel...), nous serons bien contents de les trouver à ce moment-là !!! (Croyez-moi, car je m'en suis planté, moi, des échardes dans la main, en manipulant des poutres de bois...)

Prenons les trois doctrines de base pour amener une personne à Christ :
Evangélisation. Baptême. Plénitude du Saint-Esprit.
Qui va faire ces trois travaux ?
Un évangéliste. Un baptiseur. Un pentecôtiste.
Mais, d'après ce que je vois, il y a un hic... Ces trois sont trois associations humaines, aussi séparées que ces trois commerces-là :
Un concessionnaire automobile. Un électronicien. Un libraire.
Surtout si le concessionnaire ne vend pas d'autos à l'électronicien ni au libraire pour leurs déplacements, que l'électronicien n'entretient pas l'autoradio du concessionnaire ou la caisse enregistreuse du libraire, et que le libraire ne commande pas la revue de vulgarisation ni la revue technique (voyez-vous le parallèle ???)... bref, c'est la guerre !!! Revenons dans l'assemblée et considérons le bon côté de cette diversité que les hommes ont transformée en divisions :

Mais, il y a un ordre : De même que le maçon ne peut pas commencer à bâtir avant que le terrassier n'ait creusé, le baptiseur ne peut pas agir avant que la personne n'ait été évangélisée, non ? (Pour être évangélisée, il faut qu'elle soit suffisamment touchée par le Saint-Esprit et par la Parole pour être amenée à la repentance.) Prenons un exemple sur le corps qui nous constitue, chacun d'entre nous. Citons trois organes ou membres absolurent vitaux, qui assurent la même fonction :
L'Estomac prédigère les aliments, avant qu'ils ne soient encore plus finement cassés par la Bile et le suc Pancréatique. S'il manque un seul de ces trois organes, c'est la MORT ! Pensez à ceux qui sont atteints d'ulcère à l'estomac, de cirrhose du foie ou... de diabète ! Dans ces trois cas, c'est le dysfonctionnement d'un seul de ces trois organes absolument vitaux qui en est la cause. Essayons de ramener ça à l'Assemblée... Vous, qui aimez la division, pensez un peu si un de ces organes de votre propre corps se mettait tout d'un coup à fonctionner "de travers" ?!?... Réfléchissez un peu en ce qui concerne le Corps de Christ... N'en serait-il pas de même ? Nous voyons donc bien là le travail de Dieu dont «Sa folie est plus sage que les hommes et Sa faiblesse plus forte que les hommes.» (1 Co. 1, 25.) !!!
Voyons un peu ce que Dieu, par Paul, dit sur l'extraordinaire diversité des chrétiens de Son Assemblée, traduite au niveau du modèle de l'assemblée locale :
« Or il y a diversité de dons, mais il n'y a qu'un même Esprit. Il y a aussi diversité de ministères, mais il n'y a qu'un même Seigneur. Il y a aussi diversité d'opérations ; mais il n'y a qu'un même Dieu, qui opère toutes choses en tous.» (1Corinthiens 12, 4 - 6.)

(Sic...) Nous voyons là la très grande diversité de ceux qui sont appelés. Mais, allez-vous me dire, comment accepter une telle diversité dans une assemblée limitée à une localité, sans que ne surviennent de gros problèmes, dûs aux multiples points de vue tous différents ???
Dieu m'a dit la chose suivante :
«Or quant à celui qui est faible en la foi, recevez-le, et n'ayez point avec lui des contestations ni des disputes. L'un croit qu'on peut manger de toutes choses, et l'autre qui est faible mange des herbes. Que celui qui mange de toutes choses, ne méprise pas celui qui n'en mange point; et que celui qui n'en mange point, ne juge point celui qui en mange: car Dieu l'a pris à soi. Qui es-tu toi, qui juges le serviteur d'autrui? s'il se tient ferme ou s'il bronche, c'est pour son propre maître; et même ce Chrétien faible sera affermi; car Dieu est puissant pour l'affermir. L'un estime un jour plus que l'autre, et l'autre estime tous les jours également, mais que chacun soit pleinement persuadé en son esprit. Celui qui a égard au jour, y a égard à cause du Seigneur; et celui aussi qui n'a point égard au jour, il n'y a point d'égard à cause du Seigneur; celui qui mange de toutes choses, en mange à cause du Seigneur, et il rend grâces à Dieu; et celui qui n'en mange point, n'en mange point aussi à cause du Seigneur, et il rend grâces à Dieu.» (Romains 14, 1 - 6.)

(...) Ça secoue, hein ? Ce que j'ai dit plus haut, mais dit autrement. Je disais bien que ce n'est pas moi qui "parle", mais Dieu, le Seigneur et le Roi !!! Il est évident que les raisonnements quant à l'accueil du disciple ont trait à tout ce que l'homme a introduit dans l'assemblée : appartenance à un "Diotrèphe", refus de la différence (Nous sommes à Christ, alors nous devons être tous pareils...), domination d'une personne morale, etc... La Bible parle très clairement au sujet de telles différences :
«Et Jean prenant la parole, dit : Maître, nous avons vu quelqu'un qui chassait les démons en ton Nom, et nous l'en avons empêché parce qu'il ne te suit point avec nous.» (Luc 9, 49.)
Quelle a été la réponse de Jésus ???
«Mais Jésus lui dit : ne l'en empêchez point ; car celui qui n'est pas contre nous, est pour nous.» (Luc 9, 50.)

Beaucoup aimeraient enlever ces versets de la Parole de Dieu, pour justifier la division de l'assemblée... Mais c'est Dieu Qui parle, ici. Je préfère de loin contredire ceux qui oseraient dire le contraire, car pour la Vérité, je dois «réfuter les contradicteurs». Et, de toutes façons, je n'ai «aucune puisance contre la Vérité, mais POUR la Vérité» (2 Corinthiens 13, 8) !
Jésus se dresse ainsi contre certains dirigeants qui croient bien faire en empêchant les chrétiens de faire librement, en toute obéissance, ce que Dieu a prévu qu'ils fassent, en les équipant de tout ce qui leur est nécessaire. Parce que des chrétiens ne suivent pas, ou n'approuvent pas ce "missionnaire" ou ce "pasteur", ceux-ci les empêchent de travailler dans l'assemblée, la privant des bénédictions que seuls ces chrétiens-là peuvent apporter !!! Et l'assemblée, ainsi privée, subit une perte !

3.-LES MANIFESTATIONS DE LA DIVISION DE L'ASSEMBLÉE.

Nous allons étudier, avec la Parole de Dieu, tout ce que l'homme a inventé, inspiré par l'ennemi, pour contrarier ce que Christ a voulu faire en obéissance à Son Père, même et surtout avec les meilleures intentions du monde... Tenez-vous bien, ça va "secouer" !!!

Partout autour de moi, je vois les ravages de la division atteindre tous les chrétiens, sans exception. Même moi qui vous "parle", je suis victime, parfois auteur de divisions... Mais, vous savez bien, dans ce monde, que «l'esprit est bien disposé, mais la chair est faible» !... Beaucoup me citent ce verset pour excuser leur totale incapacité à résoudre leurs problèmes... Surtout des dirigeants d'assemblées, qui voient "leur" église se vider de leurs "meilleurs" éléments et, autour d'eux, des sectes ou des déviances sectaires "pousser comme des champignons"... Mais savez-vous que ces mêmes personnes qui se désolent de cet état de fait, sont les premières à s'être divisées parce qu'elles voulaient "faire passer de force" une doctrine qu'elles n'ont compris qu'à moitié ? (...) Et, étant responsables de "leur" église, elles s'étonnent, voire s'offusquent même de ce que des frères quittent l'assemblée, sans comprendre que c'est leur propre division qui se propage ainsi ?!?...

Nous allons voir la dernière manifestation de la division de l'assemblée, la plus redoutable et la plus subtile, parce qu'elle s'appuie sur ce verset, si mal compris de la Parole :
«Soyez donc soumis à tout établissement humain, pour l'amour de Dieu : soit au Roi, comme à celui qui est par-dessus les autres ; Soit aux Gouverneurs, comme à ceux qui sont envoyés de sa part, pour punir les méchants et pour honorer les gens de bien.» (1 Pierre 2, 13-14.)

(...) Vous connaissez la réponse des trois compagnons de Daniel, pourtant eunuques du roi Nebucadnetsar, et celle de Daniel, satrape du roi Darius, quand ceux-ci ou leurs conseillers ont voulu les détourner de Dieu par la LOI humaine !!! Mais, aujourd'hui, beaucoup trop d'hommes "de Dieu" préfèrent se prosterner devant des idoles "d'or et d'argent" (en confiant les chrétiens aux "tendres" soins d'une association humaine) que de Dieu dont ils connaissent trop bien le chemin... Cette association, fort valable par ailleurs, est une personne morale ; c'est à dire une entité douée de raison, qui se démarque des autres par son indépendance d'action et de pensée. Elle se démarque aussi de Jésus-Christ, d'ailleurs... Car il est évident que, si on demande à ces personnes de suivre Jésus en faisant mourir "leur" association, beaucoup hésitent et se rétractent en argumentant que "c'est la loi qui nous oblige à agir ainsi..." Mais j'ai souligné au début de cette étude que Jésus bâtit Son Assemblée. A-t-Il besoin d'en référer à... Ses créatures pour agir ??? N'est-Il pas le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois ? «Comment n'avez-vous donc point de foi ?» en Lui désobéissant ainsi délibérément... Oh, combien «il faut qu'Il croisse et que moi, je diminue»... Seulement, les rois et les gouvernants de cette terre vont, comme Nebucadnetsar et Darius, s'opposer à votre foi, mais ils seront bien obligés d'admettre que ce n'est pas contre eux que vous agissez !!!... Même Nebucadnetsar, dans sa grande fureur, quand son orgueil a été blessé par la conduite des trois compagnons de Daniel devant sa statue d'or, a bien été obligé d'admettre que la foi en Dieu de ces hommes lui a été beaucoup plus utile que nuisible !!!

Nous aussi, nous avons dressé des "statues d'or" pour que les autres les regardent. Et nous sommes bien attristés et nous sommes même en fureur contre les chrétiens qui se détournent de "nos" églises, admettons-le ! Mais ces chrétiens-là... ont-ils abandonné le Seigneur parce qu'ils n'ont pas voulu se prosterner devant notre "statue d'or" et ont quitté "notre" église ??? Vous voulez le savoir ? Alors vous savez ce qu'il vous reste à faire :
«Et s' il est mauvais à vos yeux de servir l'Eternel, choisissez aujourd'hui qui vous voulez servir, soit les dieux que vos pères qui étaient de l'autre côté du fleuve ont servis, soit les dieux de l'Amoréen, dans le pays duquel vous habitez. Mais moi et ma maison nous servirons l'Eternel.» (Josué 24, 15.)

(Sic...) Alors, ... choisissez ! Si vous voulez servir Dieu, et Dieu Seul, vous ne serez pas insensibles à ce que j'écris là. Sinon, servez les associations que vous avez fait naître, mais «vous ne pouvez pas servir deux maîtres.» !!!

Je vais révéler une chose au sujet des associations qui remplacent Christ dans les églises dénominationnelles : c'est la suprême ruse de Satan pour... vous détourner de Christ !!! A ceux qui me disent «l'esprit est bien disposé, mais la chair est faible», j'oppose ce dernier verset de la Parole de Dieu : «Choisissez qui vous voulez servir !» En effet, choisissez !!! Choisissez Christ ou "votre statue d'or"... Mais ne jouez pas sur les deux tableaux, car vous savez très bien ce qui arrivera : "A force de courir deux lièvres à la fois..." (Vous connaissez la suite...)

4.- L'ASSEMBLÉE DE DIEU ET LES LOIS HUMAINES.

Je viens maintenant dans un domaine où pas grand-monde veut s'engager, tellement c'est délicat. Je regarde maintenant les effets de la présence d'une personne morale dans un domaine normalement réservé à la Seigneurie de Christ... (Il est des jours comme ça où il vaut demander à Dieu de nous guider...) Tout d'abord, allons définir ce qu'est une personne morale :

- C'est en général ce qui représente un groupe de personnes qui ont une cause commune, quelle que soit cette cause : aide humanitaire, constructions automobiles, compagnies aériennes ou de chemin de fer, groupement de médecins, etc...
- C'est ce qui est en plus d'un groupement de personnes qui décident de la bonne marche de l'entreprise ou de l'association qu'elles commandent ; ce "quelqu'un" qui marque de son empreinte l'orientation générale du groupement qu'elle domine.
- Et surtout, c'est ce qui donne de la valeur ajoutée à une somme d'argent, car la personne morale est représentée elle-même par ce "capital"...
- Elle est l'inspiration de la prise en compte de statuts qui définissent une ligne de conduite, un bénéfice à réaliser en un certain temps, la façon dont doivent se comporter les dirigeants, ces statuts étant si "infranchissables" qu'il n'est question de toucher que quand on a reconnu qu'ils conduisent l'"association" à la faillite, et encore...

... Et dans l'Assemblée de Dieu ?
- Il faut être très clair : c'est CHRIST le Chef de l'Assemblée, et PERSONNE D'AUTRE !!! Alors, quand les hommes prennent un autre chef, soi-disant pour représenter Christ, ils se font un deuxième maître ! Et, souvent, ils abandonnent les ordres et les commandements de Christ, tout en parlant de Lui, pour respecter les statuts inaliénables de leur "nouveau" chef... qui, très souvent, est un maître dur ! Car, très souvent, des chrétiens quittent ces assemblées où ils ne se sentent plus chez eux, car la personne morale pousse le "vice" jusqu'à... se mêler de ce qui ne la regarde pas !!!

- La somme d'argent (ou les dons) mise à la disposition de la personne morale est bloquée !!! Personne ne peut en user à sa guise. C'est ainsi qu'un frère peut très bien, sans pécher, se retrouver dans une situation très peu enviable, le poussant à demander de l'aide... Eh bien, dans ce cas, il aura une grosse surprise ! La personne morale de l'association ne veut pas de "canards boiteux" et le laissera pour ainsi dire "crever la g... ouverte", sans lui porter aucun secours !!! Ça me rappelle une anecdote (ou plutôt deux) que des frères en Christ m'ont raconté. C'est très édifiant...

*Un pasteur responsable d'une assemblée tombe en panne avec sa voiture. Il organise une quête pour la faire réparer (soit dit en passant, il ne "manque pas de culot" !!!). Un chrétien de cette assemblée, quelque temps plus tard, tombe en panne avec sa moto. Se souvenant de l'exemple du pasteur, il demande à ce dernier de faire une quête pour faire réparer sa moto. Refus catégorique du pasteur qui lui répond que "ça ne marche pas comme ça" ! (Sic...) Du coup, maintenant, le frère qui m'a raconté le fait est sorti de cette assemblée, dès qu'il a lui-même dépanné la moto de l'autre...
**Un autre frère, de ma connaissance, est un jour visité par le pasteur d'une assemblée, qui lui demande de venir le dimanche, au culte. Le frère, étant pauvre et n'ayant pas de quoi assurer une voiture qu'on lui avait donné, demande au pasteur: "Vous voulez que je vienne, mais je n'ai pas de quoi assurer cette voiture... Payez-moi l'assurance, et je viendrai !" Refus catégorique du pasteur ! Du coup, maintenant, le frère a retrouvé un travail, a pu acheter une autre voiture et l'assurer ! De plus, il ne met que rarement le pied dans cette assemblée et, chaque fois qu'il en ressort, il est un peu désorienté... Quelquefois, sa foi vacille, mais le Seigneur le garde... Edifiant, non ?!?...

Un verset de la Parole pour démolir tout ça ?
« Or la multitude de ceux qui croyaient, n'était qu'un coeur et qu'une âme ; et nul ne disait d'aucune des choses qu'il possédait, qu'elle fût à lui ; mais toutes choses étaient communes entre eux. Aussi les Apôtres rendaient témoignage avec une grande force à la résurrection du Seigneur Jésus ; et une grande grâce était sur eux tous. Car il n'y avait entre eux aucune personne nécessiteuse ; parce que tous ceux qui possédaient des champs ou des maisons, les vendaient, et ils apportaient le prix des choses vendues ; Et le mettaient aux pieds des Apôtres ; et il était distribué à chacun selon qu'il en avait besoin.» (Actes 4, 32-35)

«nul ne disait d'aucune des choses qu'il possédait, qu'elle fût à lui»... Ça détruit la personne morale avec "son magot" et ses exigences... (Si on exige quelque chose de la part d'un membre de l'assemblée, il faut bien veiller à ce qu'on puisse l'accomplir en exemple...)
«il n'y avait entre eux aucune personne nécessiteuse»... Ça contraste fort avec les deux témoignages vécus par des frères nécessiteux cités plus haut, où le premier frère s'est fait dépanner sa moto par un autre frère et l'autre a dû s'en remettre à... une entreprise païenne pour subvenir à ses besoins. Du même coup, ces deux frères ne mettent plus les pieds dans ce genre d'assemblées où c'est le "petit" chef qui décide à la place du Grand...

- J'en conclus que, si même les responsables, ceux qui ont fait naître la personne morale, ne sont plus libres de faire avec le capital de l'Association ce que Dieu veut, c'est grave, très grave, même !!! Alors, il vaut mieux... VIRER DEHORS la personne morale, avec sa caisse et tout ce qui lui appartient, quitte à en sortir tout nu ! Il vaut mieux, en effet, entrer dans l'Assemblée de Dieu tout nu (Christ nous vêtira), que de rester dans le royaume des ténèbres tout habillé ! (C'est ce que j'ai fait en refusant d'être inscrit dans les statuts d'associations chrétiennes, car je suis inscrit dans le Livre de Vie, et c'est bien suffisant...)
Du même coup, nous serons beaucoup plus libres de faire des dons des chrétiens qui auparavant étaient littéralement bloqués par les statuts de l'association, ce que Dieu veut : AIDER LES NÉCESSITEUX, afin qu'il n'y ait aucune personne dans le besoin. Ça "la fout mal" quand des incroyants rentrent dans une assemblée où des chrétiens bien ancrés sont obligés de se limiter quant à leur bien-être et sont plus "mal lotis" qu'eux !!! (Quand ils font le rapprochement avec la belle salle bien décorée de l'association, ils ont vite fait de penser "qu'ils auraient dû penser à eux et à leurs familles avant" !)

Je vais encore plus loin : il vaut mieux que la "caisse" soit vide et les nécessiteux comblés plutôt qu'une caisse pleine et des besoins non satisfaits... C'est ce que Dieu dit sous ce verset : «Votre or et votre argent sont rouillés, et leur rouille sera en témoignage contre vous, et dévorera votre chair comme le feu...» (Jacques 5, 3.) ! (En effet, qui décide qui sera riche ou pauvre, et quelle est l'unité de mesure de cette richesse ???)
Jésus a dit aussi Lui-Même «qu'Il n'éteindrait pas le lumignon qui fume encore», c'est-à-dire qu'Il ne condamnerait pas un homme qui a des difficultés relatives à la Foi. Mais des hommes oseraient désobéir à leur Chef et "enterrer vivant" celui qui est encore debout ??? Ça me rappelle une chose écrite dans le Livre, quand les propres disciples de Jésus ont voulu «faire descendre le feu du Ciel» sur des hommes qui n'ont pas voulu les recevoir... Ils ont reçu une réponse pour le moins déconcertante : «Vous ne savez pas de quel esprit vous êtes animés !»

Un autre verset ?
«Il disait aussi à ses Disciples : Il y avait un homme riche qui avait un économe, lequel fut accusé devant lui comme dissipateur de ses biens. Alors l'économe dit en lui-même : que ferai-je, puisque mon maître m'ôte l'administration ? je ne puis pas fouir la terre, et j'ai honte de mendier. Je sais ce que je ferai, afin que quand mon administration me sera ôtée, quelques-uns me reçoivent dans leurs maisons. Alors il appela chacun des débiteurs de son maître, et il dit au premier : combien dois-tu à mon maître ? Il dit: cent mesures d'huile. Et il lui dit : prends ton obligation, et t'assieds sur-le-champ, et n'en écris que cinquante. Puis il dit à un autre : et toi combien dois-tu? et il dit : cent mesures de froment. Et il lui dit : prends ton obligation, et n'en écris que quatre-vingts. Et le maître loua l'économe infidèle de ce qu'il avait agi prudemment. Ainsi les enfants de ce siècle sont plus prudents en leur génération, que les enfants de lumière. Et moi aussi je vous dis: faites-vous des amis des richesses iniques ; afin que quand vous viendrez à manquer, ils vous reçoivent dans les Tabernacles éternels. Celui qui est fidèle en très peu de chose, est fidèle aussi dans les grandes choses ; et celui qui est injuste en très peu de chose, est injuste aussi dans les grandes choses. Si donc vous n'avez pas été fidèles dans les richesses iniques, qui vous confiera les vraies richesses ? Et si en ce qui est à autrui vous n'avez pas été fidèles, qui vous donnera ce qui est vôtre ? Nul serviteur ne peut servir deux maîtres ; car ou il haïra l'un, et aimera l’autre ; ou il s'attachera à l’un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et les richesses.» (Luc 16, 1- 13.)

Ce que dit Jésus Lui-Même est parfaitement vrai : Combien de chrétiens (moi compris...) ont été blessés par l'attitude de certains "pasteurs" qui s'attachaient plus au porte-monnaie d'un chrétien qu'à ce que Dieu pouvait apporter aux autres à travers lui ? Ainsi, ces chrétiens, dégoûtés de la mauvaise ambiance qui régnait dans l'assemblée, sont sortis et ont emporté avec eux ce que Dieu voulait donner à Son peuple par leur intermédiaire... Et comme ils ne peuvent pas le garder pour eux, ils le partagent à d'autres, qui ne le méritent pas, parce que ceux qui devaient recevoir ces bénédictions les ont refusées en refusant le "vase" que Dieu avait choisi...

... Combien de chrétiens préfèrent aujourd'hui avoir des relations avec des inconvertis, tout en se gardant purs, plutôt que de regagner leurs assemblées où règnent la suspicion, la méfiance, la médisance, l'envie... ?

*- Un autre problème prend sa source ici: ouvrir des portes pour pouvoir évangéliser "en masse", car, souvent, les missionnaires qui "débarquent" quelque part ne le font pas sans s'être soigneusement "mis dans leur poche" les autorités du lieu en acceptant de leur part beaucoup de compromis avec le "moi" charnel, étant bien représentés par... leur Association !!! Mais là, toujours la même déviation : AVONS-NOUS VRAIMENT CONFIANCE EN DIEU ???
Si oui, alors nous n'avons aucune Association, ni aucun Comité derrière nous, mais «nous avons un Rocher sous nos pieds», et nous ne serons JAMAIS confus, car seul Jésus est à même de représenter Son Assemblée sur la Terre, devant les autorités, les gloires, les puissances humaines et démoniaques... Aucune autre forme d'autorité ne peut le faire !
Si non, autant rester chez soi, prier et ATTENDRE que Dieu nous ouvre Ses portes, les Siennes seules, car «Il a mis devant nous une porte ouverte que nul ne peut fermer» ! En effet, si Dieu ne veut pas que vous alliez dans une direction où Il a prévu autre chose et que l'Association, elle, le veut, QUI ALLEZ-VOUS SUIVRE ???

Eh bien, si certaines portes restent fermées, LOUONS DIEU, car, alors, nous sommes sûrs qu'Il nous garde ! Pourquoi sommes-nous si pressés, comme si la fin des temps était pour demain ? Dieu a Son temps, Lui! Il n'est JAMAIS pressé !!! N'est-Il pas le Maître à qui tout obéit, de gré ou de force, MÊME LE TEMPS ? Si nous, chrétiens rachetés par le Sang de Jésus, n'avons pas confiance en Lui,... prions pour qu'Il se manifeste à nos cœurs enclins à l'incrédulité !...

**- Une autre chose, encore: notre nature humaine, amoindrie par le péché même effacé, nous enclint à dépendre de n'importe qui ou de n'importe quoi plutôt que de Dieu ! Alors, pour faire "bonne figure", et ne pas essuyer un refus qui porterait un coup à... notre orgueil, caché par notre crédibilité, nous nous formons en association avec les risques de dépendre d'un maître dur et exigeant ! («Les commandements de Dieu ne sont pas pénibles !» Car, non seulement Dieu nous donne la force de les accomplir, mais Il ne permettra pas que la force des circonstances dépasse la nôtre !) Si nous nous formons en association, les portes vont s'ouvrir toutes grandes, mais... pourrons-nous assumer tout ça ??? En effet, Satan va en profiter pour nous "faire galoper" de tous les côtés sans accomplir quoi que ce soit ! Et nous serons très vite épuisés, sans forces, avant de nous en rendre compte... De plus, si Dieu ne veut pas ouvrir une porte et que l'association l'ouvre quand même, les cœurs des incroyants seront-ils vraiment touchés par l'Evangile, si Dieu n'a pas préparé le "terrain" ?... J'en doute fort, voyez-vous ; tel que je connais mon Père...

Ceci dit, à ce stade de cette étude, je respecte tout homme qui a besoin du milieu associatif pour vivre, surtout s'il n'appartient pas à Dieu. Mais pour un chrétien, c'est déshonorer le Nom de Jésus-Christ que de s'appuyer sur une association, création d'homme, plutôt que sur Sa Parole... En effet, n'est-Il pas le Seul qui a créé les cieux, la terre et tout ce qui s'y trouve ? N'est-Il pas Tout-Puissant pour ordonner aux circonstances et aux hordes des esprits malins de nous servir plutôt que de nous détruire ?... Il a dit: «Si l'Eternel approuve les voies d'un homme, Il dispose même ses ennemis à la paix avec lui» ! Et: «Comment pourrons-nous croire, nous qui recevons de la gloire l'un l'autre et qui ne recevons pas la gloire qui vient de Dieu Seul ?» Je vois beaucoup de mes frères qui commencent à agir sans l'appui d'une association, mais principalement par manque de foi acceptent (ou plutôt sont fermement conviés) d'en faire naître une pour les représenter... Mais Dieu est parfaitement capable de nous représenter, Lui à Qui nous avons donné toute notre vie !!! Pourquoi est-Il, tout-à-coup moins présent autour de nous ? Pour nous éprouver ! Mais Il est toujours là, notre Père pour veiller sur nous, Ses enfants d'adoption... Nous faisons des bêtises, alors, Il nous corrige et nous invite à nous appuyer sur Lui Seul !... Beaucoup disent croire à TOUTE (C'est leur parole !) la parole de Dieu, mais font le contraire en bâtissant eux-mêmes leurs assemblées et en les faisant représenter par des associations et en ne laissant pas Jésus bâtir la Sienne...

"C'est plus facile de faire une association", sussure le diable, "vous toucherez beaucoup plus de monde..." Mais vous connaissez la réponse de Jésus à Satan quand il Lui a suggéré de sauter du haut du temple, pour "aller plus vite" !?!... "Il est écrit: «Tu ne tenteras pas le Seigneur, ton Dieu !»
Mais en quoi tentons-nous le Seigneur, notre Dieu, en formant une association et en s'appuyant sur elle pour nous ouvrir des portes, autrement fermées ?
En ce que, n'ayant pas confiance en Lui pour nous ouvrir la porte qu'il faut, au moment où Il le fait, nous nous confions en une idole (puisqu'elle prend la place de Dieu dans notre cœur) qui, elle, va ouvrir n'importe quelle porte au moment où Dieu voudrait qu'elle fût fermée...

Et Jean a dit: «Enfants, méfiez-vous des idoles!» Vous voyez ici qu'une idole n'est pas souvent ce qu'on pense... Cette idole qu'est l'association prend la place de Dieu, parce qu'elle est mise pour ainsi dire comme lieu de passage obligé pour rencontrer Jésus, puisqu'on dit souvent que si nous quittons ces assemblées, nous quittons le Seigneur !!!

Vous me direz, avec raison, que si vous voulez réunir les gens pour prier ou pour louer Dieu, vous êtes obligés par la loi d'agir ainsi...
D'accord, mais...
Et si Jésus Lui-Même réunit Ses petits frères, et si Dieu rassemble Ses enfants ?!?
Vous êtes aussi obligés d'aménager un lieu de culte répondant à certaines normes très contraignantes, pour assurer la sécurité des gens ainsi assemblés...
Bien !... Mais...
Jésus n'est-Il pas assez puissant pour protéger Ses brebis de tout mal ???

Pourquoi se fatiguer à essayer de faire ce que Jésus a prévu depuis longtemps quand Il a dit : «J'édifierai Mon Assemblée» ? De plus, si Lui a tout prévu, Il va tout faire pour nous réunir dans des conditions de sécurité si parfaites que même les autorités de ce monde seront obligées de reconnaître qu'elles ne sont pas capables d'en faire autant, même en entourant le lieu de culte de tout ce qui existe dans ce monde comme pompiers, infirmiers, S.A.M.U., services d'urgences, policiers, enquêteurs... et en mettant à leur disposition les matériels de transports et de soins les plus sophistiqués... Pourquoi compter sur «un roseau cassé qui transperce la main de celui qui s'appuie dessus» ? (Tel est l'homme pour son prochain...) Faisons-Lui confiance ! (Voyez pour mémoire les deux récits où Jésus a multiplié les pains et les poissons pour tous les Israélites présents... Y avait-il un seul blessé parmi la foule ???)

Quant à la représentativité de l' Assemblée de Dieu, vis-à-vis d'une association, je dis ici que Jésus est PARFAITEMENT CAPABLE de nous représenter, d'une manière plus parfaite que n'importe quelle association terrestre ! Et ce, devant N'IMPORTE QUELLE personne, morale ou physique !

Vous en doutez ?...

Pourquoi appellerait-Il quelqu'un d'autre ? J'ai eu beau scruter les Ecritures, je n'ai jamais vu ça... Au contraire, les Pharisiens, qui demandaient à Pierre et Jean d'obéir à leur loi qui interdisait à quiconque n'appartenait pas à leur "confrérie" de parler de Dieu, surtout au Nom de Jésus, se sont vus signifier un... refus catégorique, parfaitement expliqué et non justifié. «Il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes» fut la réponse claire et catégorique à toute tentative d'intimidation !... Même la morsure du fouet ne les a pas fait changer d'avis, car ils savaient à Qui ils avaient donné leur vie... Mais nos dirigeants spirituels, eux qui nous "rebattent les oreilles" avec des "tu ne feras pas ci, tu feras ça", sont-ils prêts à être jetés en prison pour la gloire de Dieu, si c'est ce qui doit arriver, et à être persécutés pour le Nom de Jésus ? Ça m'étonnerait beaucoup, car c'est pour ça qu'ils font des compromis avec le monde... C'est dommage car beaucoup de gens ont besoin de voir un exemple véridique de la vie d'un croyant pour être amenés à la repentance.

Si un homme parle et enseigne sans avoir vécu ce qu'il dit, beaucoup s'en apercevront tôt ou tard et rejetteront la parole qu'il a annoncé, car elle n'est pas suivie d'œuvres de foi ! Beaucoup de "chrétiens" parlent de Christ... Mais L'ont-ils réellement connu ? Car, pour Le connaître, il nous faut s'approcher de Sa Parole, la Bible. Sans aucune explication préalablement donnée par les hommes ! On nous demande, en donnant notre vie à Jésus de faire "table rase" du passé. Mais le passé, les choses vaines, viennent se glisser jusque... dans les marges et en bas des pages de la Bible elle-même, en dévoyant beaucoup de gens de la simplicité quant à Christ... (!) (Le diable est malin...)

Je confirme en citant un exemple :
Il existe une bible qui est littéralement envahie par des annotations en marge et au bas de pratiquement toutes les pages, mettant le texte principal presque en minorité : c'est la Bible Thompson !...
Eh bien, ce monsieur, qui a annoté tant d'explications en marge et au bas des pages de la version de la Bible qui porte son nom, serait bien surpris de voir que des chrétiens authentiques se "contentent" d'une version beaucoup plus dépouillée !... Car c'est l'Auteur de la Parole, Dieu Lui-Même, qui fournit au croyant les explications dont il a véritablement besoin. Il nous connaît mieux que personne, Celui qui nous a créés, et Il n'a pas besoin qu'on l'"aide" à interpréter Sa Parole !!!

De plus, ça m'étonnerait beaucoup que cette version "parle" de ce que j'expose ici dans ce fascicule : le parallèle entre Jésus et Moïse concernant l' Assemblée... (vous voyez que, souvent, il n'est pas nécessaire de payer pour obtenir l'enseignement de Dieu ! Il suffit seulement de L'"écouter"...)
Voyez aussi, pour mémoire, ce qu'on avance comme explications pour comparer le béhémoth, que Dieu a présenté à Job, qui a «la queue comme un cèdre» à un hippopotame qui, lui, a la queue à peine grosse comme une feuille !

On nous dit encore une chose : de respecter les hommes "de Dieu" au point de ne plus pouvoir objecter et critiquer sainement ce qu'ils nous enseignent, sans les juger eux-mêmes... Mais c'est oublier ce que nous dit Dieu Lui-Même :
«Mes bien-aimés, ne croyez point à tout esprit ; mais éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de Dieu ; car plusieurs faux prophètes sont venus au monde.»(1 Jean 4, 1).
Comment peut-on résister au diable, après bien sûr avoir obéi à Dieu, si nous perdons notre libre-arbitre, régénéré par Dieu ?!?... En tous cas, il n'est pas bon de laisser "pourrir" une situation qui dégénère dans l'assemblée, surtout si on a été "mis au courant"... Dieu ne L'entend pas de cette Oreille ! De plus :
«Mais l'homme spirituel discerne toutes choses, et il n'est jugé de personne. Car qui a connu la pensée du Seigneur pour le pouvoir instruire? mais nous, nous avons l'intention de Christ.» (1 Corinthiens 2, 15-16.)

Beaucoup veulent nous détourner de Christ en présentant comme bien ce qui est mauvais! Mais la Parole d'Un Seul Dieu nous guide et nous éclaire. Si on nous dit "Ce que tu fais n'est pas bien : tu critique ton frère", il nous faut répondre:"Tu es MON frère. Ce n'est pas TOI que je critique, car je jugerais Dieu Qui T'a fait, mais ce que tu fais ou ce que tu dis n'est pas bien et il faudra changer de conduite." (Voir à ce sujet la réplique de Paul à Pierre au sujet de manger avec les incirconcis et de se retirer en présence d'autres Juifs : Galates 2, 11-13.)
Les hommes nous conduisent souvent à dépendre d'une forme juridique (ici une association) pour faire quelque chose à l'intention des autres. Mais ça va à l'encontre de ce que Jésus a dit et fait : n'allait-Il pas Lui-Même enseigner les foules SANS DIPLÔME D'ENSEIGNANT de la Tora, et sans être affilié à la "confrérie" des Pharisiens ??? (Et Il nous a dit: "Le serviteur n'est pas plus grand que son maître !" "Ce que je vous ai dit à l'oreille, prêchez-le sur les toits !", etc...)

Pourtant, les Pharisiens et les Saducéens, avec les tribunaux juifs, les "sanhédrins", avaient bien une forme juridique parfaitement légale, mais Jésus était seul sur la Terre pour enseigner !!! De plus, nous, Ses "petits" frères, dépendons de Lui Seul... S'Il nous dit d'aller enseigner Sa Parole, qui peut nous faire taire ? PERSONNE !... S'Il a nommé des juges sur la Terre, il est bien évident (sauf pour certains "chrétiens" qui aiment la division ?!?...) qu'Il est Lui-Même le Juste Juge ! Alors, Son Assemblée, Il s'en occupe Lui-Même... S'Il faut qu'Il passe par une forme juridique, Il la trouvera Lui-Même !...

Je vais vous révéler une chose apparemment anodine : Avez-vous vu, de vos yeux vu une assemblée locale, telle que la décrivent les Ecritures, avoir "pignon-sur-rue" et être acceptée d'emblée par les autorités locales, vous ???
(...) Eh bien préparez-vous à être déçus : j'ai eu beau parcourir la Bible, surtout le Nouveau Testament, dans tous les sens et, particulièrement les passages traitant des différents voyages de l'apôtre Paul, il est clair que le Nom de Jésus, qui est notre fierté à nous, chrétiens, a été plutôt "malmené" (doux euphémisme !) par... les autorités religieuses elles-mêmes !!! (Je ne l'invente pas: lisez !) Alors, quant à ces "églises" qui font les "yeux doux" aux autorités pour avoir le "privilège" d'évangéliser, je redis ici ce que j'ai déjà abordé avant : elles ne sont pas bâties par Christ, mais par des hommes, car, souvent, le nom du fondateur figure en bonne place dans les annales et ce n'est pas celui de Christ !!! (Ça surprend, hein ?)

Entre parenthèses, après des siècles de persécution, le diable, voyant qu'il ne réussit qu'à augmenter le nombre de chrétiens au lieu de le diminuer, use et usera d'une ruse... diabolique (!): cette ruse consiste tout bonnement à accepter que des gens parlent de Christ, mais, et c'est là le hic, d'un Christ dénaturé, "arrangé", dont les associations "chrétiennes" disent qu'il leur appartient au lieu de Lui appartenir, ce «faux Christ» auquel il n'est même pas demandé de confirmer son existence en étudiant la Parole, et surtout l'absence, dans ces "églises" de prophètes véritablement envoyés par Dieu et reconnus comme tels par des anciens éclairés par le Saint-Esprit Lui-Même !!!

Chrétiens : voulez-vous vraiment être débarrassés à jamais des faux-docteurs ? Faites comme les chrétiens de Bérée : «Vérifiez tous les jours dans les Écritures si ce qu'on vous enseigne est exact» ! Là, vous pourrez aisément discerner les faux-docteurs !

5.- LES ÉGLISES DES HOMMES ET LES RELIGIEUX.

«C'est cette Pierre(Jésus), rejetée par vous qui bâtissez, qui a été faite la pierre angulaire.» (Actes 4, 11.)

Je vais montrer par ce verset, et quelques autres, que le fait de bâtir soi-même une assemblée à la place de Christ, revient à rejeter Christ ; donc à rejeter l'unique Source de salut pour nos âmes...
À l'époque où Christ (et les douze apôtres qui L'ont vu dans Son corps terrestre) exerçait Son ministère, les religieux du temps de Moïse, qui avaient formé un groupement sectaire, n'ont pas vu d'un très bon œil le ministère de Christ... (doux euphémisme !). Alors, ils se sont sectarisés et comme ils avaient aussi le pouvoir juridique, ils ont également formés des tribunaux qui jugeaient plus les affaires "religieuses", en réalité des chrétiens authentiques qui osaient remettre en question leur autorité spirituelle, que les autres (les sanhédrins). Et, comme ils n'ont pas apprécié du tout les nombreuses interventions de Jésus concernant principalement leurs errements, ils L'ont rejeté, préférant rester dans leurs péchés que d'abandonner leur interprétation particulière de la Loi de Moïse, qui était fausse !...

Mais Dieu veille ! Il a donné l'Autorité Suprême à Jésus pour conduire les âmes perdues à Lui selon Son Plan !!! C'est ainsi qu'Esaïe a dit :
«Et il vous sera pour sanctuaire ; mais il sera une pierre d'achoppement, et un rocher de trébuchement aux deux maisons d'Israël ; en piège et en filets aux habitants de Jérusalem.»(Esaïe 8, 14.)

Et :
«Selon ce qui est écrit : voici, je mets en Sion la pierre d'achoppement ; et la pierre qui occasionnera des chutes ; et quiconque croit en lui ne sera point confus.» (Romains 9, 33.)

Donc, pour construire l' Assemblée, il faut y incorporer Jésus !... Mais le hic, c'est que Jésus est une "pierre d'angle" très particulière : aucun "bâtiment" conçu et pensé par l'homme ne peut s'y adapter, et aucun bâtisseur terrestre ne peut dire, à la seule vue de cette "pierre", à quel "genre" de "bâtiment" elle peut en être l'angle... (!) Alors, on essaie de la tailler à nos mesures (le Jésus crucifié mais mort des catholiques, par exemple), mais comme c'est impossible, alors, on essaie de la "caler" avec des "matériaux" terrestres pour l'"adapter" à nos façons de voir les choses spirituelles... (lois humaines auxquelles il faut absolument se conformer pour rassembler soi-même les chrétiens...) Et, comme c'est toujours impossible, certains la rejettent et la mettent "dehors" (au-dehors de leurs assemblées, bien sûr !)... Mais c'est toujours impossible !... Car Il a dit: «J'édifierai Mon Assemblée» !!! (...) Et, là où on L'invoque, il faut bien qu'Il soit présent ! Et qu'Il agisse en tant que Roi !!! Certes, les dénominations "chrétiennes" essaient tant bien que mal de Le "caler" dans leur construction, ce Jésus si encombrant... Comment ??? Eh bien, tout simplement avec des "ajouts" tels que... le "surintendant des Assemblées de Dieu", les "super-pasteurs", les "associations-personnes morales", et j'en passe... Mais la Véritable Assemblée de Dieu est bâtie par Dieu, sur Jésus, Pierre d'Angle !... Comment? Les seules parties de construction que Dieu accepte dans Son Plan parfait sont «le fondement des apôtres et des prophètes» (Ephésiens 2, 20.) Alors, si un homme bâtit son église, il ne va surtout pas y "inviter" des prophètes qui auront tôt fait de lui signaler ses erreurs et l'amener à ce que Christ "reconstruise" son église ratée après avoir tout rasé...

Quant à ce que les "chrétiens", qui tournent en rond dans leurs églises dénominationnelles, soient les plus "réfractaires" à un changement donnant lieu à repentance, il est écrit :
«Mais Barnabas le prit (Paul), et le mena aux Apôtres, et leur raconta comment par le chemin il avait vu le Seigneur, qui lui avait parlé, et comment il avait parlé franchement à Damas au Nom de Jésus. Et il était avec eux à Jérusalem, se montrant publiquement. Et parlant sans déguisement au Nom du Seigneur Jésus, il disputait contre les Grecs; mais ils tâchaient de le faire mourir.»(Actes 9, 27-29.)

(Les Hellénistes étaient certainement un autre "mouvement" sectaire, du même acabit que les Pharisiens et les Saducéens.) Paul ne s'est pas, à l'époque, adressé aux nations païennes, comme il allait le faire plus tard. Mais c'est à ses frères Juifs que Jésus lui a d'abord demandé de parler! Et c'est là que l'opposition a été la plus virulente... Plusieurs fois, dans son premier voyage d'apôtre (Actes 13, 45 ss...), Paul dut essuyer les blasphèmes, le mépris et même la haine de ses FRÈRES JUIFS !!! Pas des païens !... Il est évident que si nous, chrétiens, voulons absolument suivre Christ, et personne d'autre, l'opposition viendra de nos frères, chrétiens "chancelants", mal affermis, se laissant séduire par le monde... C'est EUX que Satan va utiliser pour nous freiner dans notre marche chrétienne... Pas les incrédules ! C'est pour ça que Christ nous demande de nous détacher de TOUT ce qui est terrestre et d'entrer véritablement DANS SON Assemblée !!!

6.- COMPARAISON ENTRE LE TABERNACLE "DE MOÏSE" ET L'ASSEMBLÉE DE DIEU.

J'ai dit plus avant que Dieu avait montré à Moïse tous les plans et le modèle (comme une maquette) du Tabernacle fait par la main de l'homme qu'Il voulait. Mais Il n'a pas confié les travaux à Moïse.(?) Il a, en effet, suscité un autre homme qui allait être le premier artisan de l'histoire: Betsaleël, «fils d'Uri, fils de Hur, de la tribu de Juda.» (Exode 31, 2.) Et Moïse, tout en ayant les plans du Tabernacle, ne pouvait pas "passer par-dessus" Betsaleël ! Dieu n'avait pas confié à Moïse la façon de fabriquer toutes les pièces de la construction. De son côté, Betsaleël n'avait pas le plan de construction du Tabernacle et devait faire absolument confiance à Moïse pour diriger ses travaux...

Qu'en est-il pour l' Assemblée ?

Jésus est "plus parfait que Moïse". Il a les plans de l' Assemblée, et, contrairement à Moïse, qui n'était qu'un homme, Il est parfaitement capable de s'occuper de "la façon" de bâtir Son Assemblée...Mais nous, les chrétiens fidèles, nous ne sommes que des "pierres" (Et nous sommes Son Corps !)... Il appelle Ses anges pour L'aider,... s'Il a besoin d'aide, notre Seigneur, si puissant !... (Lui qui est l'inspirateur de tous les métiers du monde, ne les connaît-Il pas ???)De plus, parmi les hommes, comme autre est le fondeur en métaux, autre est le menuisier. Autre est le tisserand, autre le doreur sur bois, etc... (Autre est le chrétien baptiste, autre est le chrétien évangéliste, autre est le chrétien pentecôtiste, etc... ) Jésus, lors de Son Ministère terrestre, a appelé les Douze pour montrer comment Il bâtit Son Assemblée ; et Il en appelle d'autres, tantôt loin, tantôt près, tantôt... chez eux !... "Tous sont-ils appelés ?" Non, bien sûr ! Et pourtant, comme Moïse, Betsaleël et ses compagnons ont travaillé pour UN SEUL TABERNACLE, «qui forma un tout», les évangélistes, les baptistes, les pentecôtistes... travaillent DANS L' Assemblée de Dieu, UNE ET INDIVISIBLE !!! Pas dans leurs dénominations respectives ! (Heureusement que ce n'est pas moi qui "parle" !) Puis, tout comme Moïse a assemblé lui-même le Tabernacle, Jésus Christ Lui-Même assemble les "éléments" de Son Assemblée : LES CHRÉTIENS !!! Pour faire ... UN TOUT ! Pas plusieurs "touts"... Alors, que vous soyez baptistes, pentecôtistes, évangéliques,... peu importe ! Le principal est bien que vous apparteniez à Christ, n'est-ce pas ? Alors, Dieu n'a donné qu'un seul modèle d' Assemblée, celui décrit dans Philippiens 1, 1. Et Il n'a permis qu'une seule "façon" de "diviser" l' Assemblée : UNE Assemblée PAR LOCALITÉ ! Pas plus...

J'ajoute une chose très, très importante, ici, afin qu'on ne me qualifie pas de "chrétien borné" : Vous êtes conduits par le Seigneur à quitter votre dénomination pour entrer dans Son Assemblée : vous voulez rester évangélique, eh bien soyez évangélique ! Et restez-le ! Vous voulez être pentecôtiste ? Pas de problème ! Etes-vous plus à l'aise dans la doctrine baptiste ? Eh bien allez rencontrer des chrétiens baptistes, pour communier avec eux !!! Etc... Car il est écrit :
«Toutefois que chacun se conduise selon le don qu'il a reçu de Dieu, chacun selon que le Seigneur l'y a appelé ; et c'est ainsi que j'en ordonne dans toutes les Assemblées. Quelqu'un est-il appelé étant circoncis ? qu'il ne ramène point le prépuce. Quelqu'un est-il appelé étant dans le prépuce ? qu'il ne se fasse point circoncire. La Circoncision n'est rien, et le prépuce aussi n'est rien, mais l'observation des commandements de Dieu. Que chacun demeure dans la condition où il était quand il a été appelé. Es-tu appelé étant esclave ? ne t'en mets point en peine ; mais aussi si tu peux être mis en liberté, uses-en plutôt : Car celui qui étant esclave est appelé à notre Seigneur, il est l'affranchi du Seigneur ; et de même celui qui est appelé étant libre, il est l'esclave de Christ. Vous avez été achetés par prix ; ne devenez point les esclaves des hommes. Mes frères, que chacun demeure envers Dieu dans l'état où il était quand il a été appelé.» (1Corinthiens 12, 17-24.)

Mais si vous avez des problèmes que seul un (groupe de) chrétien(s) parmi ceux précités, autre que le vôtre, peut résoudre, ne les rejetez pas avec une grimace de dégoût, en pensant que seul "votre" groupe de chrétiens peut vous aider : Dieu va vous amener à constater le contraire !!! Je divague ? Eh bien regardez autour de vous et dites moi si j'ai tort ou raison !... Pour l'avoir personnellement vécu, je peux vous affirmer que Dieu s'arrangera pour que ce soit le frère que vous aimez le moins de votre "communauté" (ou même d'une communauté autre que la vôtre !) qui va vous rendre les plus grands services ! Et Il est Souverain là-dessus, mon Papa !

7.- L'ASSEMBLÉE DE DIEU ET LES DIRIGEANTS HUMAINS.

«Mais le mercenaire, et celui qui n'est point berger, à qui n'appartiennent point les brebis, voyant venir le loup, abandonne les brebis, et s'enfuit ; et le loup ravit et disperse les brebis.» (Jean 10, 12.)
Combien ce verset, bien mis dans son contexte (afin de ne pas devenir un prétexte !) est aujourd'hui d'une actualité brûlante... Ce verset me fait furieusement penser au "pasteur-en-chef" (Diotrèphe) de nos "chères" dénominations actuelles !!! Il appelle des incroyants à se confier à Christ, mais, comme il ne le connaît pas lui-même, il ne garde les brebis que contre... (là, je vais loin...) leur contribution forcée ! («qui reçoit des gages»). De plus, ces brebis-là ne lui appartiennent pas («à qui les brebis n'appartiennent pas en propre») ! Il n'a donc aucun intérêt (à part les gages) à garder le troupeau, alors peu importe si les brebis meurent de faim ou sont mal soignées !... Ce mercenaire, cet homme à gages (v.13) n'est pas intéressé à ces brebis et il ne s'en occupe pas comme Christ veut s'en occuper !!! «Il ne se met pas en souci des brebis.» (v.13). Lorsque l'adversaire vient et vole des brebis dans son troupeau, (des chrétiens sortent de "son" église) il ne reste pas pour garder les brebis, il s'enfuit !!!

Ai-je tort ???

Le "pasteur-en-chef" d'une dénomination est tellement bien décrit ici que je n'ai aucun commentaire à faire, mais je vais donner un exemple vécu pour corroborer ce qui a été dit : Si une brebis clairvoyante, qui a gardé son libre-arbitre, se permet de rappeler à ce homme à gages qu'il n'est pas à sa place, sans chercher à détruire ni à corrompre qui ou quoi que ce soit et en cherchant à édifier plutôt qu'à condamner, cet homme à gages va jeter la brebis dehors, à la merci des loups (Je l'ai vu et j'en ai fait l'expérience !) plutôt que de chercher à protéger son troupeau entier, sous les ordres de Son Chef, afin de ne pas être dérangé... Sérieux !... (Heureusement que le Divin Berger est toujours là, Lui, pour protéger Ses brebis gratuitement, et ce n'importe où qu'elles soient !!!)
«Car Christ n'est point entré dans les lieux Saints faits de main, qui étaient des figures correspondantes aux vrais, mais il est entré au Ciel même, afin de comparaître maintenant pour nous devant la face de Dieu.»(Hébreux 9, 24.)
Et «J'ÉDIFIERAI MON ASSEMBLÉE

Quand Dieu a demandé à Moïse (et Betsaleël) de construire le Tabernacle, Il a préfiguré par cet acte la "construction" de l'Assemblée Universelle par Son Fils Jésus Christ ! Il nous montre aussi que l'assemblée locale, copie de la Grande Assemblée Universelle au niveau d'une localité ne peut souffrir d'aucun à-peu-près ! Car Dieu a bien ordonné à Moïse de faire «selon qu'il lui était montré sur la montagne» sans aucune initiative personnelle !...
Je crois très fermement que beaucoup de "pasteurs" ou de "missionnaires", fondateurs d'"associations" devraient méditer tous ces versets-là ! Ils seraient bien mis en garde sur ce que Dieu veut faire de Son peuple !!! Il n'est jamais écrit que Jésus laisserait aux hommes le soin de s'occuper de la construction ne serait-ce que d'une toute petite partie de Son Assemblée ! IL S'OCCUPE DE TOUT LUI-MÊME !... Et les seuls ministères qu'Il nous octroie dans Sa sagesse ne reposent que sur notre obéissance à Sa Parole, RIEN DE PLUS !!! «Car l'obéissance vaut mieux que le sacrifice» !

Alors, pourquoi les hommes ont-ils bâti leurs assemblées au lieu de laisser Jésus bâtir la Sienne ?

Les hommes ont sous-estimé, pour la majorité des cas, tout bêtement les ruses de Satan, l'ennemi de nos âmes ! Vous savez (ou vous devriez savoir) que Satan veut détruire ce que Dieu a fait ! Et pour ça, il va se "démener comme un beau diable" et déployer des ruses... "infernales"... (!) La dernière en date est ce que j'énonce ici : faire en sorte que les chrétiens ne peuvent s'assembler entre eux que si une personne seule prend la responsabilité de diriger tout le groupe et ce fait est l'objet de lois votées par une autorité gouvernementale pour éviter toute dérive ! «Mais nous n'ignorons pas ses machinations.» !(2 Corinthiens 10, 11.) Or, nous savons que le plan de l'ennemi est de faire n'importe quoi (Et quand je souligne n'importe quoi, attendez-vous à ... tout !!!), pour éviter que la Parole ne soit comprise de la majorité des saints. Car alors, bien que vaincu par le Christ à la Croix de Golgotha, il aurait à expérimenter encore la douloureuse expérience d'être vaincu par l' Assemblée ! Alors, comme le serpent, il essaie de "donner le change" à des chrétiens bien ancrés dans la Parole et qui ne s'en "laissent pas conter" !!! De plus, j'ai dit plus haut qu'une personne humaine ou morale seule dirigeait un groupe de chrétiens (3 Jean 9), mais Satan veut diviser pour régner (Ruse du diable !!!) ! Alors, dans un même lieu, il s'arrange pour que plusieurs personnes fondent plusieurs églises !... Même en parlant de Christ ! Et pour éviter toute unification, Satan dresse des barrières... légales pour que les chrétiens ne puissent pas unir leurs groupes !!!

Quelles sont ces ruses ?

La méconnaissance de la Parole est la plus flagrante, suivie de l'ignorance des promesses de Dieu pour les Siens ! Il serait temps pour les chrétiens éclairés d'avertir leurs frères, car l'ignorance est le terrain favori du diable...

Quelle est la solution à l'obligation pour un homme qui rassemble des frères autour de lui de se faire représenter par une personne morale ?

Alors là, c'est tout bête : LAISSER CHRIST RASSEMBLER SES ENFANTS ! Ne tentons pas de le faire nous-mêmes ! Il est capable de rassembler Ses brebis dispersées, notre Berger ! Et si cette personne morale est déjà présente, il faut avoir le courage soit de la quitter, soit si c'est de la part du "pasteur-en-chef", METTRE DEHORS l'association humaine avec tout ce qui lui appartient, argent compris !!!
Tout ce qui n'appartient pas à Dieu sera un jour jeté dehors de l' Assemblée de Dieu, car : «Le Fils de l'homme enverra ses Anges, qui cueilleront de son Royaume tous les scandales, et ceux qui commettent l'iniquité...» Alors, si ce que Dieu m'a ordonné d'écrire ici a une résonnance dans vos cœurs, vous vérifiez dans la Parole si ce que j'ai écrit est exact, «comme les Juifs de Thessalonique» ; et vous agissez comme Dieu vous l'ordonne de le faire, avant qu'Il ne le fasse Lui-Même...

8.- EXEMPLES BIBLIQUES DE PERSONNES QUI FAISAIENT PARTIE DE L'ÉGLISE DE CHRIST SANS SUIVRE JÉSUS.

(Là, je vais en étonner plus d'un...)

Il y a dans la Bible TROIS exemples de personnes qui ne suivaient pas Jésus-Christ, mais qui, pourtant, faisaient partie de Son Église. Ce sont :
* Le démoniaque de Gadara (Marc 5, 1-20, Luc 8, 26-39),
* L'homme qui ne nous suit pas (Marc 9, 38-40),
* L'eunuque éthiopien (Actes 8, 26-40).

Étudions ces cas un par un...

a.- Le démoniaque de Gadara.
Une fois délivré de ses démons, Jésus-Christ n'a pas permis qu'il Le suive. Mais Il lui a dit de témoigner de ce que Jésus-Christ le Seigneur a fait pour lui. Voici donc un tout jeune converti, même pas baptisé, qui est "lâché" dans la nature, sans pasteurs ni anciens pour le guider ! Des "pasteurs" crieraient "Au fou ! Il convertit des gens et il les lâche dans la nature sans "protection" !" Mais Jésus-Christ savait ce qu'Il faisait : Il avait en vue beaucoup plus que nos faibles portées humaines. Cet homme à peine délivré de ses 2000 démons allait être un "pilier" de la région de la Décapole toute entière et son simple témoignage allait fonder une église dans chaque ville de la Décapole !

b.-L'homme qui chassait les démons et qui "ne nous suivait pas".
Ça, c'est le passage biblique qui "horripile" beaucoup de "pasteurs" ! En effet, voici un homme qui chassait les démons. Il avait même un "palmarès" que même les disciples de Jésus-Christ n'arrivaient pas à égaler ! Car c'était suite à un échec des disciples qui n'avaient pas pu chasser un démon et une discussion pour savoir qui serait le plus grand dans le Ciel que Jean a trouvé cet homme qui chassait les démons au Nom de Jésus-Christ ! Ils pensaient alors qu'ils allaient recevoir l'approbation de Jésus... "Manque de pot", c'est tout le contraire : Jésus-Christ le leur a sévèrement reproché et leur a commandé fermement de laisser cet homme tranquille ! Curieux, non !?...

c.-L'eunuque éthiopien.
Jésus-Christ est monté au Ciel et les apôtres évangélisent seulement les Juifs. Mais ils ont entretemps nommé des serviteurs dont le travail était de servir aux tables (Actes 6, 1-6). Un de ces serviteurs mourut lapidé parce qu'il avait annoncé Jésus-Christ aux Pharisiens qui, eux, L'avaient refusé. Il s'en est suivi une violente persécution. C'est à cette occasion qu'un autre serviteur, Philippe, fut appelé par le Saint-Esprit à se joindre à un char conduisant un eunuque, «un des principaux Seigneurs de la Cour de Candace, Reine des Ethiopiens, commis sur toutes ses richesses» ; donc, pas n'importe qui, en plus !
Un détail important : Philippe n'a rencontré l'eunuque que SUR LE CHEMIN DU RETOUR ! Une fois que l'eunuque, suite à sa lecture et aux explications de Philippe, a cru et a été baptisé, il a tout simplement continué son chemin ! Car Philippe savait que le Saint-Esprit allait, par le moyen de l'eunuque, amener à la repentance beaucoup de monde !

Voilà trois exemples de gens qui n'étaient pas appelés à suivre des réunions conduites et initiées par des hommes, mais qui faisaient le travail que le Saint-Esprit avait prévu qu'ils fassent ! S'ils ne l'avaient pas fait, l'Église de Jésus-Christ toute entière aurait été handicapée ! N'en est-il pas de même aujourd'hui ?

C'est tellement plus simple quand on laisse Dieu faire, vous ne trouvez pas !?...

-.-ÉPILOGUE.

Ce que j'ai écrit là est la Parole de Dieu. Si une petite erreur est commise ici ou là, veuillez m'en pardonner, car je ne suis pas parfait, loin de là !... Je vous ai dit au début de cette étude que je n'avais aucune opinion personnelle, car «Il n'y a ni sagesse, ni intelligence, ni conseil contre l'Eternel !»... Et c'est en Sa présence que j'ai écrit cette étude, ne voulant surtout pas que le diable exerce ses ravages !

Avant de prendre une quelconque décision, au sujet de ce que Dieu a ordonné pour Son Assemblée, priez et cherchez Sa face, comme les Anciens de l'assemblée d'Antioche, avant qu'ils n'envoient Barnabas et Paul en terre de mission (Actes 13, 1-3). Mais si ce que Dieu a dit ici par mon ordinateur est exact, alors ne prenez pas le risque d'avoir désobéi à Dieu !... Cherchez la face du Seigneur au lieu de vous laisser influencer par les hommes, car ils n'ont pas la moindre autorité pour décider quoi que ce soit à la place de Dieu pour Son peuple...

Allez-vous enfin réfléchir sérieusement au problème ?

Dieu attend des hommes sûrs qui poursuivront le combat...

Oserez-vous enfin prendre position ?

Alors,... chiche !

Au fait, ne croyez pas que, parce que j'écris aussi fermement, je ne vous aime pas : c'est ce que vous sussure le diable ! Au contraire, je voudrais que les chrétiens soient TOUS instruits de la Parole comme et même mieux que moi ! C'est pourquoi j'ai écrit ce petit fascicule qui n'est pas édité chez une maison d'édition. Car «Dieu a choisi les choses folles de ce monde, pour rendre confuses les sages ; et Dieu a choisi les choses faibles de ce monde, pour rendre confuses les fortes ; Et Dieu a choisi les choses viles de ce monde, et les méprisées, même celles qui ne sont point, pour abolir celles qui sont. Afin que nulle chair ne se glorifie devant Lui.» (1 Corinthiens 1, 27-28.)

Vous pouvez le (photo)copier, le scanner, ... tant que vous voulez, il n'y a aucun "copyright", ni aucun "droit réservé", mais c'est à Dieu et Lui Seul saura ce qu' Il va faire de Sa Parole... Surtout qu'Il m'a dit : «Vous l'avez reçu gratuitement, donnez-le gratuitement !!!»

Je Lui fais entièrement confiance...

Et vous ?

Retour à la page d'accueil